MFC Banniere
Newsletter n°3 19/01/2007
Editorial
:: Par: Allison Bryan

Chaque matin les bureaux du Mali-Folkecenter sont animés par les bruits de démarrage des ordinateurs, des ventilateurs, et de débats. Il y a un mouvement incessant de va et vient de personnes qui reviennent ou s´apprêtent à aller en voyage sur le terrain, ou à aller à des conférences et réunions. Chacun test occupé à écrire soit son rapport ou à planifier ses activités tout en échangeant ses idées avec les autres collègues. Bref l´atmosphère chargée, joviale et amicale.

Grâce aux efforts d´un personnel motivé et enthousiaste, le Mali-Folkcenter et ses partenaires avancent. Les programmes qui sont mis en œuvre dans les villages améliorent de façon significative la vie des bénéficiaires. Des politiques et modèles sont développés et des expériences et exemples pratiques sont partagés avec les différents acteurs. Au cœur de ces activités un principe clé - des solutions appropriées pour un éco-développement.

Ce concept est bien ancré dans toutes les activités des projets mis en œuvre par le MFC. Cela permet la durabilité de l´action et d´enclencher un développement communautaire. Cette approche met un accent particulier sur le rôle et la responsabilité de chaque communauté à rechercher des solutions pour l´amélioration de son bien être. Les réalités locales sont liées les unes aux autres dans une toile complexe d'interdépendances. Il est donc évident que dans un tel contexte, seules les solutions appropriées aux réalités locales peuvent permettre d´obtenir des impacts positifs au niveau local, national et international.

Nous voudrions vous faire comprendre la valeur de ce concept et vous inviter à regarder le monde sous cet angle lors de la lecture de ce bulletin d'informations et dans vos activités quotidiennes. Apprécier notre humanité partagée commence par rechercher des solutions appropriées aux besoins de chacune de nos communautés.

L'Equipe Mali-Folkecenter
Sommaire

Que ce pass-t-il chez MFC ?
MFC Programmes et Activités
Jeunesse et Désertification
:: Par : Mamadou Bagayoko

Le Mali-Folkecenter a participé à la conférence internationale tenue à Bamako en septembre 2006 dont le thème était «jeunesse et la désertification». La conférence était axée sur la participation des jeunes dans la lutte contre la désertification.

Trois thèmes ont retenu l´attention de la rencontre parmi lesquels l´opportunité économique, c'est-à-dire la création d´emploi pour la jeunesse pour lutter contre le désert et la désertification, Education et Soulevé la Conscience et Implications Sociale sur la Jeunesse.

Des liens forts ont été établit entre le manque d´emploi et la désertification. Le manque d´emploi pousse les jeunes à entreprendre des activités destructrices de l´environnement. La coupe abusive du bois pour des fins commerciales est par exemple une de ces activités qui entraînent la désertification. Le manque d´emploi associé à la détérioration de l´environnement conduit la jeunesse à l´immigration clandestine.

Lors de la conférence le Mali-Folkecenter a présenté des cas concrets d´activités qu´il mène et qui contribuent à la lutte contre la désertification. Ces activités sont entre autre la promotion de la plante pourghère et création d´activités génératrices de revenu pour les groupements de femmes. Cette présentation du Mali-Folkecenter a constituéune majeure partie de la contribution du Mali à la conférence.

La plante pourghère aide à lutter contre la désertification en rétablissant le sol et en le protégeant contre l´érosion. Les quatre projets du MFC basés sur l´utilisation de la plante pourghère démontrent à suffisance si besoin en était du potentiel de cette plante à lutter contre la désertification. Les projets de biocarburant à base d´huile de pourghère, peuvent aussi créer des opportunités d´emplois pour les jeunes et offre des alternatives à la coupe du bois et réduit la dépendance du pays vis-à-vis de l´importation des produits pétroliers.

Le programme Sinsibéré de MFC travaille avec des groupements de femmes ruraux pour promouvoir la protection de l´environnement et la lutte contre la pauvreté. Le programme Sinsinbéré essais de trouver des alternatives à la coupe de bois, qui détruit les forêts et entraîne la désertification. Les activités de sensibilisation d´éducation environnementale et l´octroi de crédits pour l´initiation de petit commerce, dont les femmes ont bénéficié dans le cadre de ce programme du Mali-Folkecenter, ont eu un impact notable dans la réduction de la coupe du bois dans la zone d´intervention.

A travers ces deux présentations le MFC a pu donner aux participants à la conférence des exemples concrets sur le terrain qui concourent à la lutte contre la désertification. La présentation a aussi montré comment la désertification influe négativement sur la vie des populations du Sud. Cette conférence a été l´occasion d´échanger des idées et des expériences sur le rôle et la place des jeunes dans la lutte contre la désertification. Elle a aussi permis de reconnaître que la désertification est aussi un problème des pays du Nord que du Sud. Cela va encourager la coopération dans la recherche de solutions à la désertification.

[ haut de page ]
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Mondialogo
:: Par: Diakalia Traore

Le Mali-Folkecenter en collaboration avec IRES (Initiative pour Les Energies Régénérative en Saxony) a reçu le premier prix du concours Mondialogo 2004/2005 initié et organisé par Daimler Chrysler et l´UNESCO en partenariat avec Mercedes. 'Mondialogo Engineering Award' crée un partenariat entre les étudiants, les universités et les organisations non gouvernementales des pays développés avec ceux des pays en voie de développement. Ces différents acteurs compétissent pour appliquer leurs connaissances et leur savoir-faire afin d´améliorer de façon durable, les conditions de vie des populations dans les pays en voie de développement.

 

Au fils des années, ce prix a mobilisé d´autres structures en Allemagne. C´est ainsi que le prix a bénéficié d´un don de 6 panneaux de 210 Wc chacun de la part de Solar World une compagnie qui produit des panneaux solaires à Freiberg. Cette compagnie a aussi pris en charge les frais de transport (de l´Allemagne à Bamako) des équipements. L´équipe de Mali-Folkecenter appuyé par huit volontaires allemands a installé deux systèmes d´éclairage solaires dans des centres de santé, deux systèmes de réfrigération et d´éclairage, et deux stations de charge batteries dans trois villages maliens. Ces villages sont Wola et Kola dans le cercle de Bougouni, et Bougoula dans le cercle de Kati.

Le projet aura plusieurs impacts sur les communautés bénéficiaries. L´éclairage permettra d´avoir de meilleures conditions de travail dan les centres de santé qui peuvent fonctionner pendant la nuit. Ce qui va augmenter le taux de fréquentation de ces centres de santé. Les systèmes de réfrigé ration permettront de maintenir la chaîne de froid pour la conservation des vaccins, entraînera à une amélioration du taux de couverture vaccinal. L´effet combiné de ces deux systèmes aura comme effetl´amélioration de la santé des populations et plus particulièrementla réduction de la mortalité infantile et néonatale. Les stations de charge batteries constituent une source de revenues et favorise l´accès des populations à l´énergie moderne pour la satisfaction de certains besoins fondamentaux comme l´information (TV, Radio, etc.). Dans chaque village, une équipe de maintenance a été formée pour assurer l´entretien et la maintenance. Cela permet de créer du travail et d´ assurer la durabilité des équipements installés, gage de promotion des technologies photovolta assurer l´entretien et la maintenance. Cela permet de créer du travail et d´assurer la durabilité des équipements installés, gage de promotion des technologies photovoltaïques et de protection de l´environnement.

[ haut de page ]
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Partenariat Siemenpuu
:: Par: Johanna Togola

Au début du mois d´Octobre 2006 le Mali-Folkecenter a signé un accord de partenariat avec la Fondation Siemenpuu de Finlande. La fondation a aussi établi des partenariats similaires avec des ONGs d´Inde et d´Indonésie. Ce nouveau partenariat donne une nouvelle dimension au travail entre MFC et Siemenpuu en offrant une base plus concrète de travail.

La coopération entre MFC et la Fondation Siemenpuu a commencé en 2003 quand Siemenpuu a financé le premier projet du MFC. Ce premier projet portait sur la promotion de la plante pourghère comme un outil de lutte contre la désertification et le renforcement de l´économie locale. La Fondation Siemenpuu a aussi financé deux autres projets de MFC, une qui portait sur l´échange d´information et l´autre sur la promotion du savoir traditionnel en matière de protection de l´environnement. Actuellement, le partenariat avec Siemenpuu se focalise sur le renforcement de capacités des acteurs de la société civile en matière de protection de l´environnement, particulièrement dans la région de Sikasso.Les activités sont comprennent: le travail en réseau pour l´échange d´idées et d´expériences, la formation sur les textes législatifs, et l´appui aux initiatives locales.

La région de Sikasso a été choisie parce qu´elle est la plus riche du Mali en ressources naturelles. La région de Sikasso dispose encore de forêts denses et est la première productrice de coton et d´or, qui sont les principales activités économiques du Mali. Ces activités entraînent de graves problèmes environnementaux qui menacent le futur de la région et de tout le pays.

Un autre élément du partenariat entre MFC et Siemenpuu est l´organisation chaque année d´un Forum National sur l´Environnement. Le premier forum a été organisé en fin Novembre 2006. L´organisation de ce forum vise àyes créer un cadre populaire pour l´échange d´expérience et de dialogue entre la société civile, l´administration, le secteur privé, et autres acteurs impliqués dans les questions environnementales. Vous trouverez plus d´informations sur les discussions du premier forum dans notre prochain bulletin d´information.

[ haut de page ]
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Bio-carburant au Mali
:: Par: Allison Bryan

Le 16 octobre 2006 s´est tenue à Garalo, dansla région Sikasso au sud du Mali la cérémonie de lancement du projet d´électrification de la commune de Garalo à base du biocarburant de pourghère. Les principaux acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet ont fait le déplacement. Parmi cette délégation il y avait son Excellence Hamed Diane SEMEGA, le ministre des mines, de l´énergie, et l´eau. Monsieur SEMEGA a posé la première pierre de la centrale d´une capacité de 245 KW. Cette centrale fonctionnera à l´huile de pourghère comme carburant et fournira de l´électricité à environ 8000 habitants de la commune de Garalo. Ce projet a été facilité par le Mali-Folkecenter et a bénéficié d´un financement de l´Agence Malienne pour le Développement de l´Energie Domestique (AMADER) et de la Fondation SHGW du Pays Bas.

La cérémonie a été marquée par des animations musicales des danses traditionnelles et des discours marquant l´adhésion des populations. Les jeunes, les vieux, le maire et cinq chef de villages étaient présent à cette cérémonie pour témoigner leur joie pour l´espoir que revêt ce projet. Pour les 70% de maliens qui vivent en milieu rural ce projet montre qu´il y a des alternatives à la culture des produits de rentre comme seule source de revenu et au manque de système d´adduction d´eau. Le projet montre également qu´il existe d´autres alternatives pour la fourniture d´électricité à part les groupes électrogènes fonctionnant au gasoil.

Le Mali importe une grande quantité d´hydrocarbures pour la satisfaction des besoins en énergies modernes. Cela constitue un fardeau pour l´économie malienne et la vie des populations. L´utilisation de l´huile de pourghère comme biocarburant est une alternative qui peut permettre de satisfaire les besoins en énergie et améliorer la qualité de vie des populations. En visitant le champ de pourghère de Garalo, son Excellence le Ministre SEMEGA a résumé l´espoir que représente ce projet en disant «L´indépendance énergétique du Mali commence ici, dans ce champ.»

L´environnement malien est aride et fragile. Malgré cela la plante pourghère y pousse. La plante pourghère peut servir d´outil pour restaurer les sols dégradés, tout en constituant une source d´énergie propre protectrice de l´environnement grâce à la réduction des émissions CO2.

Ce projet va stimuler l´économie locale en créant une source de revenue pour les populations. Ces revenues peuvent être utilisé pour améliorer les systèmes de santé, l´éducation, le petit-commerce, les conditions de vie, et bien d´autres. Le projet fera l´objet d´un suivi de proximité pour documenter les forces et faiblesses pour que d´autres villages ou acteurs intéressés puissent tirer des leçons et expérience. La plante pourghère va transformer Garalo, en offrant aux villageois de nouvelles opportunités pour construire de façon durable leur communauté.

NGO MFC Energy Environment / ONG MFC Energie Environnement
Faladié SEMA - Rue 851, porte 181 - BP E4211 - Bamako - Republic of Mali
m f c @ m a l i f o l k e c e n t e r . o r g
w w w . m a l i f o l k e c e n t e r . o r g